Le pré-header: une arme de plus pour l’ouverture de vos emails

Bon, j’ai déjà parlé dans mes posts précédents de l’objet et de l’expéditeur de l’email. Aujourd’hui, on va voir le 3ème levier qui influence l’ouverture de vos emails: le pre-header.

Il reste point important que l’objet mais est assez intéressant. Sous cet anglicisme barbare se cache un truc tout bête, c’est que certaines messageries affichent les premières lignes de texte de votre email en plus de l’objet et de l’expéditeur. L’exemple le plus connu est Gmail qui affiche a droite du sujet le début de l’email.

buzzfeed-email-subject-line-example

La part d’ouverture mobile augmente beaucoup et on est en France a environ 30% (UK 70%). Hors la plupart des clients emails mobiles l’affichent aussi. Un petit exemple sur iphone:

iphone_preheader

Notre bon vieux outlook affiche aussi le début du mail dans la fenêtre popup lors de l’arrivée de nouveaux messages. C’est moins impactant mais, tout de même, ce n’est pas rien.

Le gros problème est que la plupart des emails n’en tiennent pas compte. Cela donne alors des messages qui peuvent être catastrophiques:

bad_preheader_cdiscount On voit aussi la page miroir assez souvent:

bad preheader_macif

Cela ne donne pas franchement envie d’ouvrir l’email…

Bon maintenant, comment on va remédier à cela? Il faut avoir un pre-header! Les clients affichent le début de votre email, il suffit donc d’ajouter une phrase en haut de votre email placé avant le header (d’où le nom pre-header).

Cette phrase n’est pas fait pour être lu dans votre email donc vous pouvez la mettre de la même couleur que le fond ou avec le style « display:none » , si vous voulez qu’elle n’apparaisse pas. Cette phrase doit compléter l’objet de votre email et surtout pas le paraphraser.

Sur Gmail on affiche environ 75 caractères en mobile et sur desktop cela dépend de la taille de votre sujet (le sujet et le pre-header partage la même zone). Sur l’Iphone c’est 34 caractères maximum en portrait et 60 en paysage. Il faut donc mettre ce qui est important dés le début (comme l’objet). Il ne faut pas pour autant faire trop court car cela laisserait apparaître la suite de l’email (le lien page miroir par exemple).

Voici un bon exemple avec ce qu’à fait la fourchette. Ils ont utilisé le pre-header pour compléter le sujet:

preheader_good

Paypal a fait le choix inverse, ils ont forcé le fait de masquer le début du mail pour mettre plus en valeur le sujet. « LESS IS MORE » reste mon adage préféré et je ne serais pas étonné que cela devienne la bonne pratique…preheader_paypal

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le pré-header: une arme de plus pour l’ouverture de vos emails »

  1. Bonjour,
    Vous ne parlez pas de la solution d’envoi en multipart et donc de mettre ce pré-header dans la version texte.
    Est-ce un choix volontaire ?
    Merci d’avance

    J'aime

  2. Ping : 5 astuces qui marchent pour votre stratégie de contenu | Marketing & Hacking

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s